Babbel, la plateforme de l’apprentissage facile et ludique des langues

Babbel est une plateforme d’apprentissage en ligne dont le leitmotiv est de « permettre à tous d’apprendre des langues de manière accessible, efficace et ludique ».

L’entreprise, éditée par la société Lesson Nine GmbH à Berlin, a été fondée en août 2007. En janvier 2008, elle a lancé en ligne sa version beta gratuite et, dès la première année, Babbel comptait déjà 180.000 membres.
Depuis, elle s’est fortement développée et a enregistré près de 16 millions d’utilisateurs issus de plus de 190 pays. La société a également annoncé le 12 juin dernier avoir atteint les 10 millions de téléchargements d’applications.

Babbel

Le concept

Babbel propose des cours de langue en ligne, parmi 13 langues au choix : l’anglais, l’espagnol, le français, l’italien, l’allemand, le portugais, le suédois, le néerlandais, l’indonésien, le polonais, le turc, le norvégien et le danois.

La plateforme met à disposition de nombreux cours en ligne sur son site babbel.com et sur support mobile par le biais d’applications. Ceux-ci ont tous été conçus par leur équipe de professeurs de langue et locuteurs natifs. Par ailleurs, ce sont des didacticiens spécialisés dans les langues étrangères qui ont élaboré les différents types d’exercices et de cours.

Les utilisateurs, qu’ils soient débutants ou avancés, peuvent ainsi accéder à plus de 6 500 heures de cours répertoriés par niveaux et par thématiques (transports, gastronomie, sports, anglais des affaires, etc). Des leçons de vocabulaire et des exercices de grammaire sont aussi disponibles, ainsi que des exercices de prononciation grâce à l’outil de reconnaissance vocale en temps réel.

Le plaisir d’apprendre reste au cœur du concept, et transparait à travers des séries de tests et de jeux.
En outre, au cours de son apprentissage, l’utilisateur peut s’appuyer sur toute une communauté, puisque les membres peuvent entrer en contact à travers un chat, un forum, et un système de messagerie.

L’équipe

L’entreprise a été fondée par Lorenz Heine, Markus Witte, Toine Diepstraten et Thomas Holl, qui avaient déjà travaillé ensemble auparavant chez le fabriquant de logiciels audio Native Instrument.

Chacun d’eux occupe un poste clé au sein de la société. Lorenz Heine (36 ans), Co-directeur, est responsable des finances, ainsi que de la conception et du développement de produits. Markus Witte (39 ans), Co-directeur, est en charge du service marketing et opérations. Toine Diepstraten (35 ans), quant à lui, est Responsable du développement de serveur. Enfin, Thomas Holl (34 ans) est Directeur du Développement et Responsable Clientèle.
Tous les quatre se sont intéressés à la manière d’exploiter Internet dans l’apprentissage des langues afin de le rendre accessible à tous.
« Notre motivation était et est toujours de proposer une solution multimédia, facile d’utilisation et très performante pour permettre aux utilisateurs d’apprendre les langues efficacement, indépendamment des contraintes géographiques et horaires », souligne ainsi Markus Witte.
Actuellement, Babbel compte plus de 130 employés.

Le business model

Au départ, la startup souhaitait mettre à disposition des cours de langues gratuits et interactifs sur Internet. Le business model de l’entreprise était alors avant tout publicitaire. Par la suite, le projet a évolué, Babbel abandonnant la publicité et rendant ses cours payants par un système d’abonnements. A titre d’exemple, le prix moyen pour une formation trimestrielle s’élève à 6,65€ par mois et celui pour une formation semestrielle à 8,25€ par mois.
L’utilisateur dispose d’une période d’essai de 20 jours, au terme de laquelle il peut ou non s’abonner pour continuer à suivre les cours proposés par Babbel.
Des t-shirts personnalisables aux motifs de la société sont également commercialisés.

Les clients/utilisateurs

Selon les fondateurs de l’entreprise, « Babbel s’adresse à tous ».
La société cible en effet toute les tranches d’âges et l’ensemble des catégories socio-professionnelles. Aujourd’hui, l’apprentissage d’une langue étrangère est en effet devenu essentiel si l’on souhaite évoluer dans le monde de l’entreprise ou même simplement partir en voyage à l’étranger.
Les utilisateurs de Babbel privilégient l’apprentissage de l’anglais. Viennent ensuite l’espagnol, le français, l’italien puis l’allemand.
Pour le moment, les utilisateurs de Babbel sont principalement Allemands. Or, la levée de fonds de 10 millions dollars annoncée le 26 mars dernier a notamment pour objectif de permettre l’internationalisation de la startup, surtout en France et aux Etats-Unis.
Pour la porte-parole de Babbel, le marché français est en effet important pour la société puisqu’il «s’agit d’un pays voisin dont l’utilisation des appareils mobiles (surtout les tablettes) se développe rapidement » et car le domaine de l’apprentissage des langues y reste pour l’instant assez inexploité sur ces supports.
En ce qui concerne les Etats-Unis, la société a d’ores et déjà entamé son expansion, notamment en faisant en mars dernier l’acquisition de son concurrent PlaySay, basé à San Francisco.

Plus d’informations : http://fr.babbel.com/